Rapport de conception

En enseignement universitaire, le besoin d’accéder à des locaux qui permettent la création et la mise en œuvre des méthodes pédagogiques qui soutiennent l’apprentissage actif émerge dans les facultés en sciences de l’éducation (Université Laval, 2013). L’intégration des compétences du XXIe siècle en éducation, dont la maîtrise du numérique, la créativité et l’innovation, permet de repenser les espaces dans lesquels évoluent les apprenants (Li et al., 2005). Le projet nommé Classe du futur, soutenu par le 50e anniversaire de l’Université du Québec à Montréal, la Faculté des sciences de l’éducation et l’École de Design et porté par deux professeurs, a réuni des étudiants de l’École de design et des étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation.

L’objectif ? Imaginer une salle de classe dont l’infrastructure permet 1) de concevoir des activités d’apprentissage innovantes et 2) favoriser l’engagement des apprenants dans un processus d’apprentissage actif.

La méthode ? Une charrette de conception, vécue par cinq étudiants, afin d’élaborer une proposition réelle d’aménagement qui tient compte des contraintes spatiales de l’espace alloué au projet.

Les résultats ? D’abord, une esquisse qui propose et justifie des changements spatiaux afin de répondre aux besoins pédagogiques. Ensuite, l’émergence d’un modèle de conception de salles de classe qui soutiennent l’apprentissage actif. Finalement, une expérience collective et interdisciplinaire de co-création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *